dimanche 26 février 2012

Blanc sur blanc

- Alors ça y est ? Tu écris un nouveau roman ?
- Je dirai plutôt que j'essaie d'écrire un roman, parce que, pour que nouveau roman il y ait, il faudrait déjà que j'en ai achevé un -ou que je me prenne pour Nathalie Sarraute, mais c'est une autre histoire et comprenne qui pourra.
- Disons que tu commences à écrire, si tu veux. Alors, est-ce que cela avance ?
- Non.
- Ah ?
- Page blanche.
- Ah...
- J'ai bien pensé commencer une autobiographie pondérale. Je pourrais raconter l'histoire de mes kilos...
- Hum... oui... c'est original.
- Mais si je commence par là, cela veut dire écrire une autobiographie, parce que mes kilos et moi, ça ne fait qu'un. Or il est un peu tôt pour que je raconte ma vie dans un livre. Du coup, c'est la page blanche. Je passe des heures et des heures sur mon ordinateur à créer un personnage et une histoire. Et puis trois pages plus tard, insatisfaite, je détisse toute ma toile, j'assassine cruellement mon héros en appuyant frénétiquement sur la touche "delete". Et je recommence. Je cherche l'idée, je sens qu'elle n'est pas loin, je m'en approche insensiblement, je l'entrevois de plus en plus clairement et quand je suis sur le point de m'en saisir, elle m'échappe en frétillant. Je suis désespérée. C'est la page blanche. Dur métier que celui d'écrivain.
- Tu ne crois pas qu'il est un peu tôt pour te prétendre écrivain ?
- Te voilà fort désagréable. J'ai les neurones en surproduction de connections électriques et le cerveau qui grésille. Je m'invente un passé d'obèse, une carrière de journaliste et je crois que je suis en train de discuter avec mon inconscient. Alors je ne sais pas s'il est trop tôt ou trop tard pour me prétendre écrivain mais je suis bien sûre de glisser sur le chemin de l'extravagance artistique.

vendredi 24 février 2012

Un avis sur Linecoaching

Quand on aime le chocolat mais qu'on nous serine avec "mange des pommes, tu seras moins grosse", ça pèse sur la balance...
Mon carnet alimentaire avec un stylo, un mètre, une grenade (je n'avais plus de pomme) et  mon ami de tous les jours, le Nutella.
Un jour, j'en ai eu marre d'être toujours au régime, partagée entre entre les aliments "qui font grossir" et ceux "qui font maigrir". J'ai décrétée que cela faisait trop d'année que j'étais rejetée par le chocolat et incomprise par les légumes verts. J'ai cherché une autre méthode... que je pense avoir trouvée. 

*  *
*
J'ai testé linecoaching, le nouveau site internet (pas si nouveau que ça maintenant...) de Zermati et Apfeldorfer qui est un Anti-régime.

L'idée est géniale. Il s'agit de mincir sans faire de régime, en retrouvant les sensations de faim et de satiété. Si j'ai envie de manger du chocolat, j'en mange, mais je m'arrête quand je n'ai plus faim et j'essaie de ne rien consommer tant que cette faim ne revient pas. 

Les 10 commandements des line-coachés :
1. Attendre d'avoir faim pour manger tu devras.
2. T'arrêter à satiété tu sauras.
3. A tous les aliments, tu auras droit.
4. Tes émotions, autrement qu'en mangeant, tu géreras.
5. Tu ne culpabiliseras point.
6. Aime ton corps comme toi-même.
7. Tes sensations et tes besoins tu écouteras.
8. Tu seras libre de manger aux heures que tu veux les aliments que tu veux.
9. Si tu n'as pas faim quand tu es à table, tu ne te forceras pas à manger avec les autres.
10. Le bonheur dans ton assiette tu cultiveras.

Bon, j'avoue, je suis l'auteur de ces 10 commandements, dans une adaptation très libre de la méthode. Mais ça me semble assez proche de la philosophie de ce non-régime.

Avec linecoaching, on ne s'intéresse pas à ce qu'on mange mais à comment on le mange.
Le principe est qu'après une orgie de chocolat, on a naturellement envie de légume.
A l'inverse, si j'ai mangé une salade le midi, le soir j'aurai faim et je préférerai des pâtes.
Enfin, les émotions poussent à manger. Donc, j'apprends à mieux gérer mes émotions en travaillant sur la respiration.

Ca paraît facile comme cela ! Oui, mais... c'est dur d'être libre.
Quand on sort de vingt ans de régime, on est bien heureux de se jeter sur le chocolat, parce qu'on y a enfin droit !
Et les envies de légumes ne sont pas hyper faciles à déceler. 
Et le problème c'est qu'on a une vie de famille... 

Pour réapprendre progressivement à manger naturellement en suivant son instinct, le site propose des exercices progressifs comme sauter le petit déjeuner pour observer sa faim, remplacer son repas le midi par une tablette de chocolat (et rien d'autre !) pour constater que ceci ne fait pas prendre de poids, travailler sa respiration pour mieux tolérer la faim, apprendre à déguster les aliments, ne pas finir à priori son assiette...

Les avantages :
- On réapprend vraiment à manger.
- On change sur le long terme.
- On se réconcilie avec la nourriture. Et ça, j'en suis sûre parce qu'en cinq mois, j'ai vraiment appris quelque chose. Je n'ai plus de compulsion compensatoire du genre "je mange toute la tablette de chocolat parce que je n'en ai pas eu depuis 6 mois." Je peux de nouveau avoir du Nutella dans le placard sans le faire disparaître dans la minute ! J'ai découvert qu'une ou deux cuillerées suffisent amplement à satisfaire l'envie.
- On apprend à être plus heureux et mieux dans sa peau puisqu'on a "l'air dans son assiette" !
- Si on va au bout, le poids perdu est définitif et ce n'est pas traumatisant, ni pour le corps, ni pour le moral.

Les inconvénients :
- C'est aussi prenant qu'un autre régime puisqu'on passe beaucoup de temps à remplir des carnets sur ce qu'on mange, pourquoi on le mange et sur les émotions qui nous poussent à manger. On est tout le temps concentrés sur notre alimentation.
- C'est très dur d'être libre et de n'avoir comme seule contrainte que le respect de ses sensations alimentaire. C'est beaucoup plus facile et rassurant de suivre un régime hypo-calorique. 
- Comme c'est sur le long terme, on ne voit pas les résultats tout de suite. Il faut plusieurs mois pour assimiler sa nouvelle manière de vivre. On perd très lentement, parfois 1kg tous les deux mois... et même on peut prendre du poids au début.
- C'est parfois long parce que le site fait faire les exercices progressivement et on passe parfois 10 jours sur un même exercice. C'est certainement un temps nécéssaire et il faut parfois plus que cela mais ce n'est pas motivant.
- On ne cherche pas à être mince mais à atteindre le bon poids dit "set point" ! Autrement dit, on accepte d'avoir toute sa vie quelques kilos supplémentaire parce qu'on n'est naturellement pas fait pour être maigre.

En conclusion :
Au bout de 4 mois, une diététicienne du site a voulu me contacter par téléphone gratuitement pour m'aider à comprendre pourquoi j'avais pris du poids depuis mon inscription. La raison était tout simplement qu'en partant en Inde, j'étais très perturbée. Je n'ai pas donné suite parce que je n'avais pas envie d'en parler mais j'ai trouvé ce coup de fil très pro. Sans prendre les Dr Zermati et Apfeldorfer pour des saints travaillant pour l'amour de l'art, je pense que leur site internet n'est pas uniquement lucratif et qu'ils essaient sincèrement d'apporter quelque chose à leurs abonnés. 
Du coup, depuis un mois que nous sommes installés et que nous avons de nouveau des repères à la maison, j'ai perdu ce poids que j'avais pris, tout naturellement et sans faire de régime.
Cette methode, si elle n'est pas parfaite, est certainement la meilleure pour résoudre les problèmes de poids.