lundi 18 juin 2012

Un avis sur l'EFT

Toujours obnubilée par mes problèmes de poids, j'ai cherché une nouvelle technique pour me débarrasser de mes kilos en trop.
Et j'ai testé l'EFT : Emotional Freedom Technique, c'est à dire, en Français "Technique de libération émotionnelle".
J'avais fait une première séance toute seule il y a deux ans, forte de mes passionnantes lectures Maigrir avec l'EFT et L'EFT pour les nuls, de Jean Michel Guerret.
Mais cette séance, infructueuse, m'avait menée à reprendre rendez-vous chez mon psy, que je ne voyais plus depuis six mois, pour raconter que je me sentais "mal".
Et je m'étais demandé si mon mal-être ne venait pas de cette fameuse séance autonome d'EFT où j'avais fait resurgir des émotions enfouies.
Quoi qu'il en soit, après cette expérience malheureuse, j'avais complètement cessé d'utiliser cette pratique, jusqu'il y a deux semaines où je me suis dit "pourquoi pas... ça ne peut pas faire de mal..."
Et de fil en aiguille, j'ai pris rendez-vous pour une séance accompagnée et je le dis tout de suite, c'était GENIAL.

L'EFT, qu'est ce que c'est ?
A mi-chemin entre l'auto-hypnose (on répète des phrases) et l'accupressure (on se tapote/masse des points d'énergie du corps), l'EFT est une technique très simple qui permet de mettre le doigt sur ce qui fait mal et de l'accepter.
 Par exemple, si j'ai peur des araignées, je tapote en répétant des phrases sur la peur des araignées et hop, la peur disparaît comme par magie. Théoriquement, c'est aussi simple que cela. En pratique, c'est un peu plus compliqué parce qu'une peur vient souvent d'un autre événement qu'il faut creuser, et c'est là qu'intervient l'art de la praticienne/du praticien puisqu'elle/il aide à mettre le doigt là où ça fait mal.
Je ne vais pas faire un cours sur l'EFT car vous trouverez toutes les informations ici et sur pleins d'autres sites si vous faites une petite recherche sur Google.

L'EFT, qu'est ce que ça fait ?
Je ne crois pas au miracle et mon esprit cartésien pense que c'est un truc psychologique qui permet de se soulager en parlant. Mais pour avoir fait de l'accuponcture à une époque où j'avais des insomnies, je suis convaincue que la stimulation des points précis du corps a une action apaisante.
Il n'y a rien de "magique" dans tout ça. C'est juste que ça fait du bien, un peu comme quand on va chez le psy ou qu'on pleure dans les bras d'une copine autour d'une glace vanille-chocolat-chantilly ou d'une crêpe nutella-banane. Mais c'est plus efficace et plus rapide.
Peut-être qu'il y a vraiment des vertus qui m'échappent. Je ne sais pas. Comme Saint-Thomas, je ne dirai ici que ce que j'ai expérimenté : une séance EFT ne soignera pas toutes les maladies de la terre mais permettra d'apaiser des émotions, des tensions, des envies... et franchement, je crois que ça vaut le coup de l'expérimenter.

L'EFT chez un praticien ?
A mon avis, même si on peut le faire soi-même, c'est mieux de faire au moins une séance avec quelqu'un. Ca évite de faire des erreurs, ça permet d'aller au bout des choses et on se pose moins de questions bêtes comme "est-ce que je tapote au bon endroit ?" ou "est-ce que ma phrase est correcte ?" Le praticien vous guide, vous fait répéter les phrases en précisant bien que vous êtes libre de dire ce qui vous chante, et vous aide à travailler. 
Un praticien  n'est pas un psychologue. Vous vous épancherez peut-être sur votre passé douloureux mais il n'essaiera pas de faire de l'explication ou de vous aider à la façon d'un psy. Il vous fera juste parler en tapotant sur ce qui fait mal pour l'apaiser. 

Mon expérience ?
Hier, j'ai eu deux heures de pratique avec une praticienne expérimentée. J'ai cherché une personne qui consulte avec Skype pour pouvoir faire une séance depuis l'Inde. Mon choix s'est porté sur Caroline Lazare (http://www.seliberer.fr/) parce que je l'ai trouvée très humaine et que ses tarifs étaient plus abordables que d'autres que j'ai pu trouver.
Sincèrement, je n'ai pas regretté. D'abord nous avons préparé la séance avec de nombreux échanges de mails où je lui ai dit sur quoi je voulais travailler, ensuite les deux heures ont été très efficaces. Pour la première fois de ma vie, je n'ai pas arrêté de pleurer en parlant de souvenirs complètement débiles du genre "à l'école on m'a volé mon goûté" ou "je n'avais pas de doudou". Dans le même temps, on a travaillé aussi sur des points plus importants, bien sûr. 
C'était assez étrange parce qu'on n'imagine pas que des petits souvenirs anodins aient pu nous marquer aussi profondément et révéler des angoisses cachées. 
Après la séance, Caroline m'a envoyé un mail avec des conseils, des vidéos et des pistes pour continuer à travailler toute seule.
Autant dire que mes deux heures avec skype furent aussi productives que si on avait passé quatre bonnes heures entre l'avant et l'après. Je n'ai donc pas du tout regretté cette expérience et je pense qu'à l'occasion, quand j'en ressentirai le besoin, je reviendrai vers cette très charmante personne que je vous recommande vivement. 

En conclusion 
J'ai lu quelque part que si l'EFT ne faisait pas de bien, ça ne pouvait pas faire de mal. Je suis assez d'accord sur ce point mais je pense sincèrement que c'est une technique très efficace à condition de savoir l'utiliser. L'erreur que je faisais souvent en travaillant seule, c'est que je voulais aller vite et que je me posais des questions qui n'avaient pas lieu d'être.
Après la séance d'hier, je me suis sentie vraiment profondément apaisée, et fatiguée aussi, comme si j'avais fait sortir la vapeur d'une énorme cocotte minute et que je pouvais enfin ouvrir le couvercle sans qu'elle explose. 
Si mon entourage lit cette conclusion, on risque de me poser des questions : "ça va ? t'es sûre ?" Hé oui, ça va très bien ! Je dirai même que je suis globalement très heureuse. Seulement, on a tous en nous des émotions enfouies qui nous font souffrir, des souvenirs qui nous bouffent ou même des vrais problèmes à régler. Tout le monde ! Et c'est à ce moment-là que l'EFT peut aider.  




==================================================================
Je viens de recevoir un message de Caroline Lazare en réaction à cet article qui vient apporter des précisions. Je ne changerai rien de ce que j'ai écrit parce que je tiens à mon point de vue de "personne-qui-n'y-connaît-rien" mais je vous copie-colle le message qui éclaire pas mal de choses :

Merci  pour cet article sur l'EFT et notre séance ensemble :-)
Je suis heureuse que l'EFT vous ai apporté de l'apaisement.

Quelques précisions pour vos lecteurs :
- Si l'on prononce des phrases en EFT (tout en tapotant sur des points), c'est pour se connecter aux émotions rattachées à vos expériences de vie et pouvoir les "dissoudre" grâce aux tapotements. C'est un peu comme si l'on faisait du tir à l'arc : les tapotements sont les flèches et les émotions (issues de perturbations énergétiques) sont les cibles. Ainsi, les phrases prononcées permettent de viser les bonnes cibles, pour les atteindre et les traiter efficacement.
L'auto-hypnose, que vous citez, consiste, elle, à enregistrer de nouvelles croyances dans le subconscient, sans traiter ce qui peut vous perturber : c'est donc plutôt différent.

- L'EFT est une technique très douce où l'on ne cherche pas à "appuyer là où çà fait mal" : dès qu'une émotion trop forte se présente, on cesse immédiatement d'en parler (pour ne pas "appuyer" justement") et on se contente de tapoter pour que le pic d'émotion (et donc la souffrance) redescende rapidement et que l'on puisse continuer le travail de "nettoyage" le plus en douceur possible.

- L'EFT est une technique joyeuse et créative : certes il arrive qu'on pleure parce que des émotions "lâchent", mais les éclats de rire sont également au rendez-vous :-) Exemple: travailler à faire descendre une pulsion du type "j'ai envie de gateau au chocolat" en tapotant sur des phrases du genre "oh c'est miam miam !", "çà fait schkrounch, j'adore !" ...c'est vite très rigolo !!!

Chaleureusement,
Caroline